Vous êtes ici

Ajouter à mon espace perso-35% de perte économique, -12pts de PIB trimestriel et -3pts de PIB annuel en France si le confinement est limité à un mois d’après l’Insee

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

27/03/2020

-35% de perte économique, -12pts de PIB trimestriel et -3pts de PIB annuel en France si le confinement est limité à un mois d’après l’Insee

Entre le 26 février 2020 et le 23 mars 2020, le climat des affaires perd 10 points, à 95. Il s’agit de la plus forte baisse mensuelle de l’indicateur depuis le début de la série (1980) avec une dégradation considérable dans les services (-14 points) et dans le commerce de détail (-13 points).
La perte d’activité économique est actuellement estimée à -35% par rapport à une situation «normale».
Au total, la perte d’activité «instantanée» est estimée à environ un tiers. Ce chiffrage, selon l’Insee, est cohérent avec la diminution observée de la consommation d’électricité, actuellement d’environ un cinquième par rapport à un fonctionnement «normal» de l’économie.
La consommation des ménages, dans le même temps, se replierait également très fortement, de l’ordre de -35%. La consommation des ménages en produits agricoles et agro-alimentaires fait exception et augmenterait de +6%, réduisant la baisse totale de la consommation de 1 point.
Comptablement, un confinement d’un mois aurait un impact de l’ordre d’une douzaine de points de PIB trimestriel en moins (soit 3 points de PIB annuel). Ces chiffres seraient doublés si le confinement devait durer 2 mois.
 
 
Partager