Vous êtes ici

Ajouter à mon espace perso-30% pour la publicité locale des Indés Radios en 2020

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

3/03/2021

-30% pour la publicité locale des Indés Radios en 2020

Les Indés Radios, groupement de 130 radios indépendantes, a réclamé hier au gouvernement le versement d'un fonds de soutien annoncé l'été dernier, alors que la crise fait fondre les revenus de ses membres, qui jouent un rôle clé dans l'information locale. 
Dans un communiqué, le groupement a fait état d'une chute de 16,2% l'an dernier du chiffre d'affaires global de ses membres, tombé à 140 millions d'euros. Une dégringolade qui tranche avec le dynamisme affiché jusqu'ici par le groupement, dont l'activité avait grimpé de 6,8% en 2019.
Selon Les Indés Radios, cette baisse s'explique par l'effondrement des recettes tirées de la publicité locale (-30%), alors que les recettes liées aux activités nationales ont limité la casse (-5,1%).
«Jamais la publicité locale n'a eu à souffrir d'une perte aussi importante de son chiffre d'affaires», souligne l'organisation, expliquant que cela «s'explique notamment par l'attentisme des commerces de proximité dans un contexte d'ouverture incertain et les difficultés rencontrées par les secteurs à l'arrêt comme l'hôtellerie-restauration, ou l'événementiel». 
Pour le président des Indés Radios, Jean-Éric Valli, cela ne fait que confirmer l'urgence du versement des aides promises par les pouvoirs publics. 
Un fonds de soutien à la diffusion hertzienne et numérique avait été voté en juillet dans le cadre d'un budget rectificatif, mais les radios, malgré leurs appels répétés, attendent toujours que ce dispositif se concrétise. 
«Aujourd'hui, nous devons faire face à un repli sans précédent de nos recettes publicitaires locales», et «la conjoncture difficile au niveau local va durer, puisque les premiers mois de 2021 affichent toujours des résultats en net recul», a souligné M. Valli, demandant «instamment à l'État qu'il concrétise ses promesses d'aides», afin de «soutenir la culture et l'information dans les territoires».
(Avec AFP)
Partager