Recherche

Nouvelle recherche
> Accueil > Article > Metro dévoile ses ambitions sur les supports numériques

Metro dévoile ses ambitions sur les supports numériques

Le 28/03/2012

nl181-images-metro

La bataille entre les gratuits se joue (aussi) sur le digital. Alors que l'on attend toujours le nouveau site de Direct Matin, Metro présentait hier son «plan numérique 2012». Le groupe, filiale à 100% de TF1 depuis juillet dernier, a l’ambition de «devenir la marque préférée des jeunes actifs urbains, tous supports confondus». Il souhaite atteindre «un million de VU sur mobiles et tablettes d’ici trois ans et gagner un million de VU supplémentaires par an sur le web». Toujours d’ici trois ans, Metro espère réaliser 10% de son chiffre d’affaires grâce au numérique.
Pour augmenter l’attractivité de son site, Metro compte sur le «reverse publishing», une stratégie éditoriale qui est au cœur de son projet d’entreprise 2012 et consiste à inverser l’ordre des priorités entre le print et le web : les journalistes écrivent d’abord pour le site Internet et les informations sont ensuite enrichies en vue d’une parution dans le journal du lendemain. Depuis que le reverse publishing a été mis en place au sein de la rédaction parisienne, l’audience sur site a été «multipliée par trois sur Paris». Les différents services doivent passer progressivement au reverse publishing d’ici à septembre ou octobre 2012.
Metro se développe aussi sur les supports mobiles. Une appli iPad a été lancée le 21 février (voir archive) et une appli Androïd, le 8 mars. En avril, les applications mobiles vont être rénovées pour intégrer davantage de galeries photos et de vidéos. De nouveaux développements devraient voir le jour dans le domaine du jeu, ainsi que dans le «freemium mobile et tablettes». Un accord a été conclu avec Bouygues Telecom, qui intégrera autant que possible l’appli mobile dans les packs des smartphones vendus en boutique. Renault installera quant à lui une application «text to speech» dans les Clio vendues à partir de septembre. Le deal avec le constructeur couvre la France, la Suède et le Danemark. Il sera à terme élargi à toutes les nouvelles voitures équipées d’un GPS embarqué.
Les supports print et web de la marque restent commercialisés par les équipes historiques de Metro, tandis que les offres mobiles sont commercialisées par TF1 Publicité. Des «produits packagés» sont actuellement en cours d’élaboration chez TF1 Publicité, notamment des offres news pour mobile.

 
> Voir l'article dans la newsletter
> Voir toute la newsletter
Share |