Vous êtes ici

Ajouter à mon espace persoUn an après son lancement, Stylist mesure son influence directe sur les achats de ses lectrices

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

3/04/2014

Un an après son lancement, Stylist mesure son influence directe sur les achats de ses lectrices

Un an après son lancement, Stylist, l’hebdomadaire féminin gratuit édité en joint-venture entre le Groupe Marie Claire et Short List Média, passe à la vitesse supérieure sur la publicité et sur la mesure de son efficacité.
Selon Gwenaelle Thebault, Directrice générale et éditrice du titre, l’objectif initial de 9 à 10 pages de publicité par numéro et 500 pages de pub (voir archive) dans l’année est atteint. En année 2, le curseur est relevé à 15 pages de publicité par numéro.
Au niveau de la diffusion, l’OJD 2013 a atteint 419 632 exemplaires dont 79% en colportage. Le profil esquissé par une étude Harris Interactive auprès de 4 000 femmes (dans 13 départements où la publication est disponible) indique 40% de 25 à 45 ans, 51% de CSP+ foyers et 38% de lectrices exclusives.
Le comportement d’achat des lectrices fait désormais l’objet d’une mesure réalisée sur le panel Stylist par GMC Conseil. En octobre 2013 (sur la base de 410 lectrices répondantes), GMC Conseil a dénombré 1 781 achats mode et beauté soit 2,2 achats mode et 2,1 achats beauté par lectrice dans les 15 derniers jours.
Le premier volet du baromètre «Drive To Shop» effectué en janvier 2014 sur 328 répondantes en IDF met en avant le «call to action», le pouvoir de prescription du titre et les achats avérés liés au rédactionnel ou à la publicité dans le titre.
Par exemple, la «Style List» génère 94% de «call to action», dont 40% d’intention d’achat ou de visite en points de vente. Le baromètre montre que 87% des marques de mode et de beauté citées dans cette rubrique ont effectivement été achetées. Ce qui représente plus de 2,3 achats par lectrices.
Sur les lectrices exclusives au magazine qui ne sont pas exposées aux autres médias, 81% des marques annonceurs parues sur le mois étudié ont été achetées sur la même période.

Partager