Vous êtes ici

Tribunes

12/01/2016

En cette période consacrée à la formulation des vœux pour l’année 2016, sans doute pouvons-nous souhaiter collectivement que la France retrouve sa place parmi les leaders européens et sorte de la spirale déflationniste dans laquelle elle est entrée en matière d’investissements publicitaires. En effet, le ratio Publicité/PIB de notre pays a touché probablement son plus bas historique à fin 2015 et les dernières prévisions d’évolution des dépenses médias pour 2016 placent la France en retrait par rapport à ses voisins (rapport «This Year next year» GroupM).

Et puisque notre pays recherche de nouveaux leviers lui permettant de retrouver des niveaux déjà atteints par de nombreux pays européens, il est essentiel de défendre le rôle clé de la publicité comme moteur de la croissance économique. La communication est un investissement qui crée de la richesse et de la valeur pour les marques et les entreprises ! C’est parce que nous en sommes convaincus que JCDecaux s’engage aux côtés des agences médias pour encourager les annonceurs à développer leurs investissements publicitaires.

11/01/2016

ADventori est au croisement de la data, du média et de la créa : notre position particulière nous a permis de voir les agences médias opérer un pivot en 2015.
Négligé par la révolution digitale, le sujet-clé de la création publicitaire est désormais source de performances nouvelles. Avec elle, la pertinence du message, poussée par la donnée, a permis d’ouvrir les horizons de la production d’un plan média.
L’intégration de ce nouveau KPI créatif a conduit les agences médias à épouser une nouvelle organisation, à laquelle elles n’étaient pas confrontées lorsque le traitement média d’une campagne était décorrélé de sa réalisation créative.

7/01/2016

Usages et investissements media en témoignent : le mobile est une réalité, il représentera plus de la moitié des budgets digitaux et de notre consommation media. Savons-nous pour autant comment l’intégrer à notre stratégie, à nos outils de tracking, à nos reportings ? Non et nous en sommes loin ! Découvrez comment le mobile va changer vos stratégies marketing en 2016. Que vous le vouliez ou non.

Le monde deviendra applicatif
Notre cher mobinaute va continuer à passer la majorité de son temps au sein des applications et à délaisser le navigateur mobile. Par ailleurs, il passera de plus en plus de temps sur quelques applications favorites plutôt que de papillonner d’une app à l’autre. Et ces phénomènes s’amplifieront avec l’avènement des objets connectés, reposant sur des applications embarquées. Annonceurs et agences medias vont donc devoir prendre en compte ces nouveaux usages. Ce qui au final tombe plutôt bien pour eux et leurs stratégies publicitaires, les adblockers ne fonctionnant pas dans le domaine applicatif.

Pages