Vous êtes ici

Ajouter à mon espace persoQosmik milite pour le CPH (coût par heure) dans la mesure de la visibilité vidéo

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

2/10/2017

Qosmik milite pour le CPH (coût par heure) dans la mesure de la visibilité vidéo

Estimant que «les standards de mesure existants sont incomplets» en expliquant que CPM, CPV et vCPM sont moins qualitatifs que quantitatifs, Alexis Marchand, Snoussi Badji et Francis Patin ont lancé Qosmik en août dernier. La solution entend imposer le CPH (coût par heure) qui prend en compte le fait qu’une vidéo est mémorisée à partir d’au moins 5 secondes et qui comptabilise la durée d’exposition à partir de 6 secondes.
Qosmik revendique ainsi une offre qui garantit la visibilité de la vidéo.
Partager