Recherche

Nouvelle recherche
> Accueil > Article flux RSS > Le plaisir et la consommation chez les 25-49 ans étudiés par NRJ Global avec Ipsos

Le plaisir et la consommation chez les 25-49 ans étudiés par NRJ Global avec Ipsos

Le 06/10/2011

nl362-logos-nrj global ipsos
Dans le cadre de sa démarche d’expertise et de spécialiste des 25-49 ans, NRJ Global a dévoilé hier le troisième volet de son étude sur cette tranche d’âge. Elle a été cette année confiée à Ipsos par NRJ Global et réalisée en ligne en juin 2011 sur un échantillon national représentatif de Français âgés de 15 à 70 ans. Elle s’inscrit à la suite du panorama de la consommation en France établi avec le CREDOC et s’attache à la notion de plaisir identifiée dans les vagues précédentes.
Le plaisir est devenu une valeur clé pour les Français qui l’établissent au 3e rang des priorités pour donner sens à leur vie (41% de citations). «Se faire plaisir» se situe juste après «rester en bonne santé» (65% de citations) et «être heureux en amour» (45%). Pour preuve, 70% déclarent se faire souvent plaisir dans leur vie.
Si le plaisir s’est progressivement imposé au centre des préoccupations des Français au cours des cinquante dernières années, il constitue désormais une véritable priorité pour les 25-49 ans qui forment la première «génération plaisir» (34% de la population et 53% de la consommation totale). A ceux qui sont nés entre 1961 et 1986, le plaisir s’est imposé comme un principe de vie et ils ont été les premiers à profiter de cette conquête. Leur mot d’ordre pourrait être «se faire plaisir dans un monde privé de plaisir». C’est une attente plus forte pour eux (46% la situe en troisième position) que pour les autres tranches d’âge (36%). C’est aussi un héritage qu’ils ont transmis à la génération suivante : 45% des 15-24 ans (les «Digital Natives») le placent au 3e rang des choses les plus importantes dans la vie. Le plaisir a surtout un âge. On éprouve le plus de plaisir entre 25 et 49 ans (pour tous les répondants). Et l’âge moyen se situe à 34 ans.
Valeur partagée, le plaisir recherché par les 25-49 ans est aussi pluriel. Il s’exprime par l’intimité (passer du temps chez soi, en famille, faire l’amour), la convivialité (les amis, à plusieurs autour d’un bon repas) et l’évasion (le voyage et la découverte de cadres enchanteurs). A noter qu'hommes et femmes se rejoignent sur le terrain du voyage, cité à 49% par les hommes (en 2e position) et à 58% par les femmes (en 1e position). Côté évocation, les lieux du plaisir sont à égalité : chez soi (57%) et au bord de la mer (57%). A ces définitions, correspondent des marques : Durex arrive ainsi en 1er choix pour les hommes (52% des citations) comme pour les femmes (11%)…
L’étude propose une typologie de ces hédonistes qui sont répartis en six catégories : «Explorateurs» (16% de la population), «Fêtards» (12%), «Ensemble, c’est tout» (18%), «Club culture» (15%) «Home Sweet Home» (18%) et «Néo-romantiques» (22%). Cette «carte du plaisir» se propose d’aider les annonceurs à déterminer les priorités de la société française. Elle visualise sur un mapping les secteurs clés, les bénéfices attendus, le type de communication adapté et leurs marques préférées.
Kevin Benharrats, Président de NRJ Global, s’est félicité que cette étude «détecte un phénomène générationnel fort des 25-49 ans autour de la valeur plaisir comme levier de consommation. C’est une confirmation encourageante pour notre groupe dont les contenus (radio et TV) se fondent sur des notions de divertissement et de plaisir».
details
 
> Voir l'article dans la newsletter
> Voir toute la newsletter
Share |