Vous êtes ici

Ajouter à mon espace perso«Les 7 Péchés Capitaux du Marketing Digital» par Hervé Bloch, fondateur & président de Digilinx

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

19/01/2011

«Les 7 Péchés Capitaux du Marketing Digital» par Hervé Bloch, fondateur & président de Digilinx

NL210-Images-7-peches-capitaux-marketing-digital

Pris dans le maelström des urgences et des priorités, les équipes Marketing et Internet souffrent d’un cruel manque de recul qui les empêche d’analyser les situations avec lucidité. Parti de ce constat, j’ai écrit un livre blanc pour témoigner de mon expérience et partager avec les décideurs et les marketeurs, une sélection d’approches innovantes susceptibles d’optimiser les performances de leur entreprise.

J’ai regroupé les approches en 7 grandes familles, de l’acquisition de trafic à la fidélisation de clients : 7 problématiques pour 7 péchés. Car, fait amusant et intéressant, toutes recoupent les 7 Péchés Capitaux...

- Orgueil (conception et optimisation de site Internet)
Le marketeur digital, empli d’orgueil, accorde toute son attention au lustre et au clinquant, au détriment de l’expérience utilisateur. Rien n’est perdu, il existe des outils très pratiques pour remédier à ces dérives et remettre le client au centre.
- Paresse (référencement)
Le marketeur digital choisit la facilité. Pour générer du trafic, il privilégie l’achat de mots clés sur Google en négligeant le référencement naturel de son site. Grave erreur, qui ne construit rien : le trafic se tarit dès la fin de la campagne d’achat. Ou bien il applique des recettes de SEO traditionnelles sans se préoccuper des évolutions liées aux médias sociaux…
- Luxure (acquisition de trafic et de prospects)
Oisif, trop confiant, il attend que le client vienne à lui. Pire, il achète du trafic au prix fort. Mais il oublie souvent l’étape suivante : la conversion des prospects en clients…
- Envie (email marketing)
Envieux des succès de ses petits camarades et concurrents, le marketeur digital a la velléité d’exploiter mieux sa base e-mail. Notamment en proposant des offres davantage ciblées mais cette envie reste vœu pieux, faute de temps, d'outils et de méthode…
- Colère (tracking & scoring)
Le marketeur digital s’énerve furieusement contre son tableur Excel ou ses présentations PowerPoint. A force de se concentrer compulsivement sur la mesure de l’efficacité de son action, il en perd toute lucidité et réactivité. Heureusement pour lui, il existe des outils très puissants…
- Avarice (PRM/CRM)
Le marketeur digital est dans une logique d’accumulation, tel Harpagon de Molière. Obnubilé par l’acquisition de trafic, il ne se préoccupe pas assez de la fidélisation de ses clients. Regrettable car c’est précisément là que se trouve la source de rentabilité durable.
- Gourmandise (monétisation).
Le marketeur digital en demande trop, tout de suite. Il s’active frénétiquement à monétiser immédiatement son audience ou ses bases e-mails dans une logique de rentabilité à très court terme au lieu de favoriser une approche perenne dans le temps…

Partager