Vous êtes ici

Ajouter à mon espace persoConsolidations, hybridation et data dans la feuille de route de Médiamétrie 2017-2020

Pour ajouter ce contenu à vos favoris, il suffit de vous inscrire ou de vous identifier

16/03/2017

Consolidations, hybridation et data dans la feuille de route de Médiamétrie 2017-2020

En 2019, le Mediamat quotidien (mesure d’audience TV de Médiamétrie) intégrera les audiences TV issues de tous les univers : live, différé, replay et hors domicile. C’est un des objectifs annoncés hier par Bruno Chetaille, Président-Directeur général de Médiamétrie. Actuellement, le Mediamat ne mesure que le live, le différé et le replay sur poste de TV.
En amorce de ces mesures, dès aujourd’hui, les chaînes souscriptrices du 4 écrans (13 chaînes en 4 régies), vont recevoir des audiences mensuelles (celles de décembre) consolidées.
Sur Internet, l’objectif est d’arriver à un panel unique à fin 2017 contre un panel par device actuellement (voir archive).
En radio, des projets d’hybridation vont conjuguer les mesures d’audience actuelles faisant appel à la mémoire avec une mesure individuelle automatique captée par meter (un même meter pouvant être utilisé en TV et en radio grâce aux technologies de watermarking). En fonction des discussions avec les acteurs du marché (un comité radio aura lieu le 30 mars), des premières sorties sont planifiées à partir de septembre 2018. Médiamétrie va par ailleurs relancer les mesures de podcast et l’ensemble de la «catchup radio».
Concernant la data, Bruno Chetaille reste convaincu que «la data ne va pas tuer les panels». Au contraire, Médiamétrie veut s’inscrire comme acteur de référence de la data dans l’écosystème média en misant sur l’hybridation panel+data. Mediamétrie entend contribuer à la constitution d’une place de marché de la data média grâce à sa neutralité et une standardisation des résultats. A l’instar des comités par média, un comité dataMédia est planifié pour l’été 2017.
Partager